Réduire sa consommation au niveau national devient nécessaire

stock électricitéLes français sont appelés à réduire leur consommation d’électricité. En effet, la production d’électricité atteint ses limites, qu’elle soit nucléaire, renouvelable… La France a même dû recourir à la production par le charbon, le fuel et le gaz. Le mix énergétique se ternit. Mais la France accompagne les français dans leur démarche.

Trouver le meilleur fournisseur d’électricité

Importation de 2 000 MW d’électricité

Vendredi 8 janvier 2021, 10h : la France doit importer importer 2 000 Mégawatts en France. En effet, comme l’avait prédit RTE, le Réseau de Transport de l’Électricité, en novembre 2020, la production nationale d’électricité atteint ses limites. 

De fait, il est demandé aux français de réduire leur consommation électrique. En effet, un moindre effort au niveau national aurait des conséquences positives massives : « si chacun allume une ampoule en moins que d’habitude, c’est la consommation quotidienne d’une ville comme Toulouse qui est économisée ».

Accompagner les français pour consommer moins

Le fournisseur historique EDF a sommé les français de réduire leur consommation d’électricité, à moindre mesure. Pour les accompagner, le groupe propose plusieurs mesures :

  • EcoWatt, une météo de l’électricité pour indiquer aux français les moments les plus opportuns pour réduire leur consommation
  • L’arrêt de la consommation de gros industriels
  • La baisse de la tension sur le réseau
  • L’organisation de coupures de courant temporaires « temporaires, anticipées, localisées et tournantes »

Les conséquencesRéduire consnommation

Outre l’importation de 2 000 MW d’électricité au début de l’année 2021, la faible production d’électricité a eu des conséquences bien plus graves.

  • 1% de l’électricité a du être produit par les centrales au fuel
  • 3% de l’électricité ont du être produits par les centrales à charbon
  • 11% de l’électricité ont du être produits par les centrales à gaz

Ces modes de production de l’électricité manipulables et pilotables sont extrêmement polluants :

  • Le gaz émet 490 grammes de CO2 par kWh produit
  • Le charbon émet 820 grammes de CO2 par kWh produit
  • Alors que le nucléaire n’émet que 12 grammes de CO2 par kWh produit

Ainsi, le mix énergétique se grise…

>> Voir les offres des fournisseurs d’électricité renouvelables qui finance les énergies vertes

Les raisons des limites de la production d’électricité

On décèle plusieurs raisons à cette rupture nationale :

  • La faible production d’électricité renouvelable

La limite des énergies renouvelables est météorologique : pas de soleil, pas de vent, pas d’électricité… Quand le nucléaire produit 60% de la production nationale, grâce à ses 48 réacteurs en fonctionnement, la production hydraulique le suit en produisant 20% de la production, au maximum de ses capacités. Le parc solaire lui, fournit 2% de l’électricité française, et l’éolien, 1%.

Baisse-production-electrique

C’est là que le bât blesse : quand les énergies renouvelables ont un potentiel de 53 000 MW annuelles, elles n’en exploitent que 3 000 MW, trop dépendantes de la météo.

  • L’arrêt des réacteurs de Fessenheim en 2020

En 2020, François Hollande actait la désactivation de deux réacteurs nucléaires de la centrale Fessenheim. Ces deux réacteurs auraient eu à ce jour la capacité de produire 1 800 MW d’électricité. Rappel : la quantité d’électricité livrée en urgence en janvier 2021 est de 2 000 MW… Les autorités avaient misé sur la production renouvelable pour compenser ce manquement. Nous venons d’en constater les limites.

  • Le report des opérations de maintenance des réacteurs nucléaires, lié au confinement

Pendant le confinement, le planning de maintenance des réacteurs nucléaires avait été reporté. De fait, la suspension de treize réacteurs en février sera nécessaire pour assurer leur maintenant, sachant que sept le sont actuellement. Quid de la fourniture d’électricité en février…

>> Tout savoir sur les offres des fournisseurs d’électricité

Rédigé par Juline

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *