Quitter EDF : pourquoi, comment et pour qui ?

quitter edfFaut-il quitter EDF ? Qu’a-t-on vraiment à y gagner ? Comment procéder ? Vers quel fournisseur se tourner ? En choisissant plutôt une offre de marché, il est possible d’effectuer de belles économies tous les ans par rapport au tarif réglementé que commercialise EDF

► Fournisseur d’électricité : consultez le comparatif

Pourquoi quitter EDF ?

quitter edfEDF, le fournisseur historique d’électricité, est aussi le plus cher. Il commercialise le tarif bleu : le tarif de l’électricité réglementé par l’État à destination des particuliers.

L’ouverture du marché à la concurrence, en 2007, a permis à de nouvelles offres de voir le jour. Appelées offres de marché, elles sont souvent plus intéressantes pour les consommateurs. La plupart d’entre elles proposent une remise sur le kWh réglementé. À l’année, choisir une offre de marché représente jusqu’à plusieurs centaines d’euros économisées. Quitter EDF est un moyen efficace pour réduire sa facture d’électricité.

Comment quitter EDF ?

Quitter EDF et changer de fournisseur d’électricité pour le logement que l’on occupe actuellement, c’est :

  • gratuit 
  • sans coupure d’électricité
  • sans intervention d’un technicien
  • rapide : comptez 15 jours maximum
  • sans résiliation

Les étapes

  1. Choisir son nouveau fournisseur
  2. Souscrire en remplissant le formulaire en ligne
  3. Attendre que le fournisseur effectue la bascule

Les contrats d’énergie sont sans engagement. Même lorsque vous bénéficiez d’un prix fixe pendant trois ans, vous conservez la possibilité de partir à tout moment sans frais. La seule somme que vous aurez à payer est l’électricité que vous aurez consommée. La démarche est simple et rapide. Résilier EDF est inutile. Le nouveau fournisseur s’occupe de tout à votre place. Il suffit de souscrire à l’offre de son choix et d’attendre que le fournisseur s’occupe de tout.

La transition se fait sans coupure d’électricité : vous passez d’un fournisseur à l’autre sans même vous en rendre compte. Seule la facturation change. Les délais, eux, sont variables d’un fournisseur à l’autre. Certains proposent une mise en service 3-4 jours ouvrés. D’autres préfèrent attendre la fin du délai de rétractation prévu par le code de la consommation qui est de 14 jours.

Y a-t-il des documents à fournir ?

Non, il n’y a pas de documents à fournir au moment de quitter EDF pour un autre fournisseur. Lors de la souscription, vous aurez simplement un formulaire à compléter en ligne. Pour aller plus vite, il vaut mieux cependant avoir une facture d’électricité et son RIB sous les yeux.

Le fournisseur vous demandera vos coordonnées complètes et vos coordonnées bancaires (IBAN) pour établir le prélèvement. Le formulaire peut également inclure des questions relatives au logement (surface, appareils électroménagers) dans le but d’estimer votre consommation. Il arrive que le fournisseur demande la consommation annuelle de référence. Celle-ci figure sur vos factures d’électricité.

Enfin, si vous voulez quitter EDF, le nouveau fournisseur d’électricité vous demandera forcément le point de livraison (PDL). C’est un numéro à 14 chiffres qui permet d’identifier le compteur et qui figure sur les factures d’EDF. Vous pouvez aussi le retrouver directement sur votre compteur Linky sous l’appellation Point Référence et Mesure (PRM). Pour obtenir l’information, il suffit de faire défiler les touches en appuyant plusieurs fois sur « + ».

Rédigé par Noémie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *