Le bouclier tarifaire en Europe – Quelle gestion de la crise ?

Le bouclier tarifaire en EuropeLa France a mis en place un bouclier tarifaire très efficace, qui a permis aux Français d’éviter des augmentations allant jusqu’à +54%. Qu’en est-il du bouclier tarifaire en Europe ?

Comparatif des fournisseurs d’électricité

Le bouclier tarifaire en France

Le bouclier tarifaire en France a débuté le 1er octobre 2021. Face à l’augmentation constante du prix de l’énergie, le gouvernement a pris une grande décision, qui allait sauver nos factures d’électricité : geler le prix de l’électricité et du gaz. Le prix des fournisseurs d’électricité a ensuite augmenté de +4% en février 2022 puis à nouveau en août 2022, au lieu des +44,5% proposés par la CRE. Pour l’année 2023, le bouclier tarifaire est reconduit. L’augmentation du prix de l’électricité sera limité à +15% en février 2023 (le gaz en janvier) et devrait connaître la même augmentation en août, mais sans certitude.

France

Ce bouclier tarifaire électrique et gazier s’est accompagné de l’envoi de chèque énergie supplémentaire pour les personnes éligibles, aux mois de décembre 2021 et décembre 2022.

>> Lire aussi : Économies d’énergie – Les récompenses des fournisseurs en France

Quel fournisseur de gaz choisir en France ?

Quand EDF est la meilleure alternative si vous cherchez le meilleur fournisseur d’électricité, Engie est le meilleur fournisseur de gaz.

En effet, le fournisseur d’électricité historique a mis en place une offre de gaz équivalente au tarif réglementé. Vous n’avez effectivement plus la possibilité de souscrire au tarif réglementé de vente du gaz depuis novembre 2019. Ainsi, opter pour Gaz Tranquillité d’Engie est le bon moyen de bénéficier du tarif le plus régulé en France aujourd’hui. Engie propose par ailleurs un excellent service client.

Vous ne pouvez plus souscrire au tarif réglementé du gaz depuis le 20 novembre 2019.
rightMeilleur fournisseur de gaz en 2022
Offres classées par prix croissant. Liste non exhaustive. Référencement non payant. En savoir plus.
Gaz Tranquilité

Abonnement : 249,84€/an
Prix du kWh : 0,0872€


plus d'infos » « moins d'infos

Service client téléphonique
Contrat sans engagement
Résiliation gratuite

► VOIR L’OFFRE
*Ce comparatif est proposé à titre indicatif et ne peut être considéré comme contractuel. Les économies annuelles présentées correspondent à la différence entre les tarifs des fournisseurs historiques, EDF et Engie, et les fournisseurs alternatifs présentés. Les calculs sont basés sur une estimation de consommation de 16 000 kWh par an avec un compteur 6kVa pour le comparatif d'électricité. Pour le comparatif de gaz, l'estimation est de 12 000kWh par an pour un logement situé en zone 1. Capitaine Energie n’est pas responsable des modifications de conditions et de tarifs des fournisseurs d’énergie pouvant conduire à des modifications des économies réalisées.

Gestion de la crise au Royaume-Uni

Le Royaume-Uni a mis en place un autre type de bouclier tarifaire. Il a débuté bien plus tard : le 1er octobre 2022. En effet, la facture d’énergie des britanniques était en train d’atteindre les 4000£ annuels. Cela a généré une situation sans précédant dans le pays : 50% de la population en précarité énergétique. La précarité énergétique est définie comme une situation dans laquelle un ménage dépense plus de 10% de ses revenus dans ses factures énergétiques.

Le bouclier tarifaire au Royaume-Uni consiste donc à établir un plafond : 2 500£ par an, soit plus de 2 850€. Cela représente 1000£ de moins que hors bouclier tarifaire, mais tout de même 1000£ de plus que l’année dernière.

Le bouclier tarifaire en Italie

L’Italie a débloqué 43 milliards d’euros pour accompagner les familles et les entreprises dans cette crise énergétique.

  • 30 centimes de moins sur le litre de carburant
  • Retrait des coûts du système de réseau des factures d’énergie normalement couverts par le consommateur
  • Baisse de la TVA sur le gaz à 5%
  • Chèque énergie de 150€ pour les ménages qui ont un revenu annuel inférieur à 20 000 euros, soit 22 millions d’italiens
  • Possibilité pour les entreprises de déduire 40 % de leurs dépenses en énergie de leurs impôtstour d'europe bouclier tarifaire

La situation en Allemagne

L’Allemagne a jusqu’à présent laissé les factures d’énergie de ses compatriotes grimper à l’allure des tarifs de marché. Les allocataires des minima sociaux ont perçu quelques chèques énergie pour payer leur facture d’énergie. Elle a tout de même augmenter les allocations familiales et offert une ristourne de 300€ sur l’impôt sur le revenu.

Néanmoins, à partir de janvier 2023, le bouclier tarifaire à proprement parlé sera mis en place.

  • 1er janvier : Prix du gaz bloqué pour 25 000 entreprises, 2 000 hôpitaux et les écoles
  • 1er mars : Prix du gaz bloqué pour les ménages et les PME
  • Prise en charge rétroactive des factures du mois de février envisagée
  • Subvention de 80% de la consommation des ménages (les 20% restants sont payés au prix du marché)

L’Allemagne requiert l’effort citoyen en demandant de réduire la température dans leur foyer. C’est le cas en France également, qui demande de ne pas chauffer à plus de 19°C.

>> Lire aussi : Énergie – Quels sont vos appareils les plus énergivores ?

Gestion de crise énergétique dans les pays Baltes

Les pays Baltes : Lettonie, Pologne, Bulgarie se sont vus suspendre les livraisons de gaz par la société Gazprom. Il s’agit d’une grande difficulté pour les pays Baltes, qui sont dépendants du gaz russe. Ainsi, la Pologne envisage de réduire les taxes sur l’énergie et fournir des aides aux ménages, sans être plus précise pour le moment. Pas de nouvelles des autres pays, qui laissent la facture d’énergie grimper.Engagements état et fournisseurs

Les pays nordiques

L’impact est moins lourd sur les pays nordiques qui sont producteurs d’énergie. Ils ont quand même mis en place des mesures pour accompagner leurs compatriotes dans cette crise :

  • La Norvège assure la prise en charge de 80% des factures d’énergie à partir d’un seuil
  • La Suède a débloqué 6 milliards d’euros pour aider les ménages et les entreprises

Cas particulier de l’Espagne et du Portugal

L’Espagne et le Portugal n’ont pas subi l’augmentation du prix de l’électricité et du gaz avec la même intensité que les autres pays européens. En effet, il ont obtenu de l’Union Européenne l’autorisation de découpler prix du gaz et prix de l’électricité. Cela a permis aux compatriotes d’économiser entre 15% et 30% de la facture présumée.

Souscrire chez Engie

Rédigé par Juline Martinez
Le 27/11/2022
Modifié le 30/11/2022

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *