Chèque énergie : une aide pour payer son fournisseur d’électricité

Chèque énergie : une aide pour payer son fournisseur d'électricitéSuite à l’augmentation des tarifs des fournisseurs d’électricité et aux annonces du gouvernement en octobre 2021, le chèque énergie est au cœur des premières solutions pour faire face à l’augmentation du prix de l’énergie. En effet, si le prix du gaz a fortement augmenté en octobre 2021, le prix de l’électricité en est quant à lui fortement impacté. Le chèque énergie est une aide pour payer sa facture d’électricité, qui arrive en avril de chaque année dans le domicile de tous les ménages éligibles. En 2021, ces derniers vont en recevoir un second d’une valeur de 100€, en décembre. 

Meilleur fournisseur d’électricité : qui choisir ?

Au cœur de l’actualité

Les consommateurs d’électricité ont pu voir le prix de l’électricité augmenter en même temps que le prix du gaz en octobre 2021. En effet, les tarifs réglementés de l’électricité n’ont pas changé, mais les fournisseurs d’électricité alternatifs ont été obligés de modifier leurs tarifs pour faire face à la crise des prix de l’énergie. Il se trouve qu’au niveau mondial, les prix moyens de l’électricité et du gaz ont grimpé. Cela impacte tant le secteur du gaz que de l’électricité. Pour preuve, le prix du gaz a augmenté de +12,6% TTC en octobre 2021.

Face à cette situation et aux réactions des français, le gouvernement s’est exprimé à travers la voix de Jean Castex pour annoncer les mesures suivantes :

  • Le prix du gaz est gelé jusqu’en avril 2022 après la dernière hausse de +12,6% en octobre 2021
  • L’augmentation du prix de l’électricité n’excèdera pas 4% en février 2022
  • Les ménages qui ont reçu un premier chèque énergie en avril en recevront un deuxième en décembre 2021, d’une valeur de 100€

Conseil : souscrire chez un fournisseur d’électricité à prix fixe.

Chèque énergie, qu’est-ce que c’est ?

Le chèque énergie est l’aide mise en place par l’Etat pour aider les ménages les plus démunis à payer leur facture d’électricité.

  • Il est envoyé automatiquement, sans démarche préalable de la part des ménages
  • Il est cumulable avec MaPrimeRénov’
  • On peut le convertir en chèque travaux
  • Son montant dépend du Revenu Fiscal de Référence et peut varier entre 48€ et 277€

Quelles utilisations possibles pour le chèque énergie ?

ElectricitéLes ménages éligibles au chèque énergie peuvent y avoir recours pour toutes les dépenses inhérentes à la consommation énergétique dans leur foyer.

  • Payer la facture d’électricité directement en envoyant le chèque énergie au fournisseur d’électricité alternatif ou en l’enregistrant sur le site internet du gouvernement
  • Payer ses charges d’énergie, en qualité de résident d’établissements d’hébergement des personnes âgées dépendantes ou non (Ehpad ou EHPA), résidence autonomie, établissement ou unité de soins de longue durée (ESLD ou USLD)
  • Acheter des combustibles : électricité, gaz naturel, pétrole liquéfié, fioul domestique, bois, biomasse
  • Financer les travaux liés aux chaudières, pompe à chaleur, chauffe-eau, poêle, chauffages, ventilation, isolation, équipement solaire, audit énergétique

Comment recevoir le chèque énergie ?

L’éligibilité au chèque énergie se détermine automatiquement par le Revenu Fiscal de Référence. Tous les ménages dont le Revenu Fiscal de Référence est inférieur à 10 800€ reçoivent automatiquement leur chèque énergie aux alentours du mois d’avril de chaque année, sans avoir aucune démarche à effectuer.

Tout ce qu’il y a à savoir le chèque énergie :

  • Son montant varie entre 48€ et 277€
  • Le montant dépend du Revenu Fiscal de Référence par unité de consommation
  • Il est valable jusqu’au 31 mars de l’année suivant sa réception

Voici le montant du chèque en fonction du revenu fiscal de référence du loyer :

montant chèque énergie

Utiliser le chèque énergie

Il y a deux façons d’utiliser le chèque énergie :

  • Passer par le site du gouvernement pour enregistrer le chèque
  • Envoyer le chèque directement au fournisseur d’électricité par courrier

Pour éviter d’envoyer le chèque énergie au même fournisseur d’électricité chaque année, il est possible de pré-affecter son fournisseur. Cela permet au fournisseur de déduire directement la somme de la facture. Pas de panique cependant : en cas de changement de fournisseur d’électricité, le chèque énergie est automatiquement renvoyé au domicile du consommateur. Pour cela, trois solutions :

  • Faire la demande de pré-affectation sur le site du gouvernement, via le formulaire de contact
  • Remplir le formulaire de pré-affectation sur le même site
  • Cocher la case « Pré-affectation » figurant sur le chèque énergie au moment de l’envoi au fournisseur d’électricité

Attention : la pré-affectation prend effet pour le chèque de l’année suivante. Aussi faut-il bien penser à  utiliser le chèque en cours de validité.

Activer des protections supplémentaires

Hormis le fait d’éviter au maximum l’augmentation du prix moyen de l’électricité, le chèque énergie permet aux ménages éligibles d’accéder à des protections supplémentaires. Pour être actives, le consommateur doit les activer sur le site du gouvernement.

  • Protections chèque énergie

    En cas de déménagement : exonération des frais de mise en service

  • En d’incident de paiement ou d’impayé :
    • Conserver sa puissance de compteur électrique malgré tout pendant toute la trêve hivernale
    • Réduire les frais de l’intervention pour impayé
    • Exonération des frais liés au rejet de paiement

FAQ : Foire Aux Questions

Comment utiliser le chèque énergie pour financer ses travaux ?

Le consommateur peut convertir le chèque énergie en chèque travaux. Il garde alors la même valeur et est même valide deux années supplémentaires. Il suffit de demander la conversion sur formulaire de contact du gouvernement ou par téléphone. Les chèques travaux peuvent être cumulés pendant trois ans. Par contre, les travaux éligibles au financement avec le chèque travaux doivent :

  • Être réalisées par un professionnel « Reconnu garant de l’environnement » (RGE) : liste à retrouver sur faire.fr
  • Être facturés avant la date de fin de validité du chèque

Le chèque énergie est-il cumulable avec d’autres aides ?

L’aide cumulable avec le chèque énergie est MaPrimeRénov’. Destinée au financement des travaux et autres dépenses de rénovation énergétique, elle n’inclut pas de condition de revenu. Par contre, son montant dépend des revenus du demandeur. Elle se destine à tous les propriétaires. En revanche, seuls les propriétaires de logements en location en possession de trois logements peuvent y prétendre.

J’ai perdu ou on m’a volé mon chèque énergie, que faire ?

Le site internet du gouvernement propose un service pour déclarer le vol ou la perte du chèque énergie.

Est-ce que la réduction des fournisseurs est cumulable avec le chèque énergie ?

Oui ! Les offres des fournisseurs d’électricité alternatifs se définissent librement par les fournisseurs eux-mêmes. Les réductions qu’ils décident d’appliquer sur le Tarif Bleu sont indépendantes des mesures mises en place par l’Etat pour aider les ménages à payer leurs factures d’électricité. Ainsi, il est possible de bénéficier d’une réduction sur le prix des fournisseurs d’électricité, tout en réduisant le montant de sa facture grâce au chèque énergie.

D’ailleurs, le comparatif des fournisseurs d’électricité permet de sélectionner l’offre la plus adéquate par rapport aux différents profils de consommation.

FAQ

Comment réduire sa facture d’électricité sans aide ?

FSL, l’aide du département

Les foyers non-éligibles au chèque énergie peuvent faire la demande du FSL auprès de leur département. Le Fonds de Solidarité pour le Logement inclut des aides pour plusieurs pôles de dépenses, et notamment l’énergie. Il faut s’adresser à un travailleur social.

Apprendre à maîtriser sa consommation d’énergie

À l’heure de la transition énergétique et de l’augmentation du prix de l’électricité, les économies d’énergie semblent le meilleur allié pour réduire sa facture d’électricité. Ainsi, nous recommandons de consulter les différents pôles de dépense en énergie afin de voir s’il est possible de réduire sa consommation électrique. Exemple d’économies : éteindre les appareils en veille, maîtriser la mise en route d’un chauffe-eau, identifier les dépenses inutiles, changer d’option tarifaire, changer de fournisseurs d’électricité.

Fournisseur d’électricité : qui est le moins cher ?

Rédigé par Juline

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *