La CRE approuve le projet d’Enedis pour favoriser les énergies renouvelables

Actualités énergies renouvelablesLa CRE approuve, après délibération du 21 janvier 2021, les projets d’Enedis pour améliorer le réseau de transport de l’électricité en vue de la transition énergétique. Ainsi, le chemin des énergies renouvelables vers le réseau s’en verra amélioré. À venir : la CRE demande à Enedis et RTE la prise en considération des sites hybrides pour la prochaine délibération, d’ici 18 mois.

Trouver le meilleur fournisseur d’électricité

La CRE valide le projet d’Enedis

Enedis, gestionnaire du réseau de distribution de l’électricité, a saisi la Commission de Régulation de l’Énergie (CRE) en date du 31 juillet 2020. La raison de cette saisine : le projet MCCP, nom donné au projet portant les méthodes de calcul du coût prévisionnel des ouvrages à réaliser dans le cadre des schémas régionaux de raccordement au réseau des énergies renouvelables (S3REnR).

Approbation

Suite à la délibération du 21 janvier 2021 ayant eu lieu à Paris, la CRE approuve ces méthodes de calcul. 

Afin de statuer sur cette approbation, la CRE a concerté :

  • Les producteurs et opérateurs de stockage d’Enedis
  • Des producteurs et fédérations de producteurs d’énergie renouvelable
  • Le gestionnaire des réseaux de transport de l’électricité : RTE

>> Trouver un fournisseur d’électricité renouvelable

Que sont les S3REnR ?

Ce sigle est donné à l’appellation suivante : Schémas Régionaux de Raccordement au Réseau des Énergies Renouvelables.

Ce sont des schémas institués dans le cadre de la transition énergétique. En effet, ils ont pour objectifs de faciliter et organiser le développement des énergies renouvelables. Comment ? En mutualisant une partie des coûts de raccordement entre producteurs d’une même région.

Qui organise ces S3REnR ?

S3REnR

  • Le préfet de région est l’autorité compétente, qui fixe la capacité globale de raccordement du schéma et approuve la charge de chacun
  • Les S3REnR sont élaborés par RTE et les gestionnaires des réseaux publics de distribution (GRD)
  • Avant de les élaborer, RTE et GRD consultent les autorités organisatrices de la distribution locale concernée

La mutualisation des coûts de raccordement permet de répartir des coûts des installations de production des énergies renouvelables (quoteparts).

  • Ainsi, cela couvre une partie des coûts du réseau engendrés
  • En plus, cela « envoie un signal économique pour les nouvelles installations », comme le précise la CRE

Trouver des offres d’électricité verte pas chères

Les projets d’Enedis à court terme

Le projet Reflexenedis ou rte

Enedis prévoit dans un premier temps d’expérimenter une « méthodologie associant le foisonnement à la mise en œuvre ponctuelle de flexibilités de production afin de permettre un dimensionnement moins important des ouvrages mutualisés ».

Concrètement : cela implique une généralisation des capacités de stockage, afin d’amoindrir la charge applicable aux producteurs d’énergie renouvelable.

À la demande de la CRE

Dans le cadre de son approbation des méthodes de calcul des coûts prévisionnels des ouvrages à réaliser dans le cadre des S3REnR, la CRE émet deux demandes à Enedis, à appliquer dans le cadre du prochain projet de calcul :

  • « Intégrer la possibilité de dimensionner les ouvrages de création en tenant compte du foisonnement des filières de production« 
  • « Intégrer les dispositions relatives au traitement des installations de stockage et des des sites hybrides issues de la concertation engagée avec RTE »

Enedis dispose d’un délai de 18 mois pour répondre à ces mesures.

Comparer les fournisseurs d’électricité

Rédigé par Juline

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *