Réorganisation EDF : ni scission ni privatisation du groupe

EDFLe projet de réorganisation du groupe EDF fait beaucoup parler de lui. Le projet « Hercule » inquiète les syndicats et devient un sujet de discussions délicates avec l’Union Européenne. Quel est ce projet, que va-t-il se passer pour le groupe ? On vous explique. 

Meilleur fournisseur d’électricité : qui choisir ?

Ni scindé, ni privatisé

Le PDG du groupe EDF, Jean-Bernard Lévy, s’est exprimé le 10 avril 2021. Il déclare que le groupe EDF ne sera ni scindé, ni privatisé. Bien que ce projet inquiète les syndicats, le PDG du groupe continue de défendre cette réorganisation.

A savoir, le groupe appartient aujourd’hui à 84% à l’Etat. Le projet « Hercule » prévoit qu’EDF soit réorganisé. Pour cela, il est souhaité de scinder EDF en trois entités. EDF Bleu avec les activités nucléaires et le réseau de transport, EDF Vert avec les activités commerciales de distribution et des énergies renouvelables et enfin EDF Azur avec les concessions hydrauliques.

Cette réorganisation permettrait de développer les énergies renouvelables et l’électricité verte EDF tout en pouvant assurer de gros investissements dans le nucléaire.

Le projet Hercule est notamment pensé afin de satisfaire aux règles de concurrence fixées par l’Union Européenne.

Ce projet inquiète beaucoup les syndicats. En effet, de nombreuses grèves sont organisées. La principale crainte des syndicats est le démantèlement possible d’une entreprise stratégique voire un début de privatisation.

La décision n’est pas encore prise

Aucun accord n’est encore trouvé aujourd’hui. En effet, la France et l’Union Européenne doivent débattre de cette réorganisation.

Par ailleurs, le patron d’EDF veut rassurer les syndicats inquiets. Il rappelle que le groupe à déjà connu auparavant plusieurs réorganisations. De plus, il souligne que la réorganisation qui a eu lieu en 2000 a été majeure et insiste sur le fait qu’il n’y aura pas trois EDF. En effet, son souhait est de rester un groupe intégré. C’est la ligne rouge qu’il veut suivre. Aussi, il ajoute qu’il est prévu que le nucléaire et l’hydraulique sortent de la bourse.

Rédigé par Claire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *