Le « bouclier tarifaire » de Jean Castex face aux prix de l’énergie

Le "bouclier tarifaire" de Jean Castex face aux prix de l'énergieCe vendredi 1er octobre marque la dernière augmentation du tarif réglementé du gaz avant avril 2022 : +12,6%. En effet,  le Premier Ministre Jean Castex a annoncé la mise en place d’un bouclier tarifaire. Celui-ci bloque le prix du gaz jusqu’en avril 2022. Quant au prix de l’électricité, dont l’augmentation s’anticipe à hauteur de 10 à 12% en février, il n’augmentera pas plus que +4%. Ainsi, la hausse du prix du gaz en date du 1er octobre 2021 se maintient, mais « c’est la dernière ».

Meilleur fournisseur d’électricité : qui choisir ?

Les détails de l’augmentation du prix du gaz au 1er octobre 2021

C’est le 28 septembre que la Commission de Régulation de l’Energie a annoncé une potentielle augmentation du prix du gaz. Les services publics l’ayant validée, l’augmentation du tarif réglementé du gaz prend effet le 1er octobre 2021. Ainsi, l’augmentation des tarifs réglementés du gaz est de +12,6% TTC :

  • +4,5% pour ceux qui cuisinent au gaz
  • +9,1% pour ceux qui utilisent le gaz pour la cuisine et l’eau chaude
  • +14,3% pour les foyers chauffés au gaz

Quelles sont les prévisions des évolutions des tarifs de l’énergie ?

Les experts de l’énergie estiment que la hausse du prix de l’énergie devrait se poursuivre jusqu’au printemps 2022 :

Dans les deux cas sont espérées et attendues des baisses de tarifs au printemps 2022.

Intervention de Jean Castex quant aux prix de l’énergie

Le Premier Ministre Jean Castex est intervenu sur le Journal de 20h de TF1 pour annoncer les mesures prises par le gouvernement pour protéger les français de ces hausses de tarifs sur le marché de l’énergie.

  • Les ménages éligibles vont recevoir un second chèque énergie d’une valeur de 100€ en décembre 2021
  • Le prix du gaz sera bloqué jusqu’en avril 2022
  • La hausse anticipée du prix de l’électricité de 12% se limitera à seulement +4% en février 2022

« La baisse sera plus lente pour les ménages car nous répercuterons la hausse d’aujourd’hui  sur  la moindre chute [de prix] »

Le contexte

Pendant la période hivernale, le gouvernement va accompagner les distributeurs tels qu’Engie dans le paiement de l’électricité et du gaz. Ensuite, le gouvernement va procéder à un lissage des prix. Cela signifie que la baisse anticipée des tarifs pour avril 2022 sera plus progressive pour les consommateurs, afin d’équilibrer les frais engagés par les distributeurs pendant l’hiver.

Si ces mesures ne suffisent pas ou que le prix de l’énergie ne baisse pas en avril 2022, le recours à la baisse du montant des taxes sera envisagé.

Pourquoi cette crise sur le marché de l’énergie ?

La crise est la conséquence d’une accumulation d’éléments sur le marché mondial de l’énergie :

  • La reprise économique constitue une forte demande
  • L’hiver passé a vidé les stockages européens de gaz
  • Les soucis d’importation ne permettent pas de renflouer les stockages de gaz car la France dépend à 99% des importations du gaz naturel (provenant notamment de Norvège et de Russie)
  • Actualité : la Russie profiterait de « jouer sur cet approvisionnement pour faire monter les prix » (Bruno Le Maire)

Trouver le meilleur fournisseur d’électricité

Rédigé par Juline

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *