Le Premier Ministre annonce le gel du prix du gaz pour toute l’année 2022

Le Premier Ministre annonce le gel du prix du gaz pour toute l'année 2022Le Premier Ministre a à nouveau pris la parole le jeudi 21 octobre 2021. L’objectif de cette prise de parole est d’annoncer de nouvelles mesures exceptionnelles pour affronter la crise de l’énergie. Jean Castex a donc annoncé que le gel du prix du gaz durera toute l’année 2022. Il était initialement prévu jusqu’en avril 2022. Jean Castex a également annoncé que les français qui perçoivent moins de 2 000€ net par mois recevront une « indemnité inflation » d’un montant de 100€. En effet, la crise de l’énergie ne concerne pas uniquement le gaz, mais aussi le pétrole. 

Meilleur fournisseur d’électricité : qui choisir ?

Gel du prix du gaz prolongé

Le Premier Ministre Jean Castex a rappelé que le prix du gaz avait été multiplié par 6 par rapport à 2019. Rappelons que Jean Castex avait pris la parole une première fois le jeudi 30 septembre. Les résultats de cette première prise de parole étaient les suivants :

Ce jeudi 21 octobre, le Premier Ministre a mis en relief l’évolution des rapports des experts depuis sa première intervention. En effet, voici ses mots :

« Nous pensions que fin avril les prix du gaz qui montaient et qui continuent de monter […] qu’à partir d’avril ils commenceraient leur décrue. Aujourd’hui les mêmes experts nous disent que vraisemblablement cette décrue qui interviendra sera plus lente. »

Ainsi, le gouvernement a décidé de prolonger le gel du prix du gaz. Ainsi, le prix des fournisseurs de gaz ne changera pas pendant toute l’année 2022.

« Donc nous prenons nos responsabilités en maintenant le blocage des prix sur tout le long de l’année 2022. »

Comment Jean Castex explique cette situation ?

« Que se passe-t-il en un mot, pour celles et ceux qui nous écoutent ?

On a la reprise économique qui est là, partout dans le monde, en particulier en France. Elle est forte et c’est heureux, avec les conséquences que vous voyez : sur la croissance, sur les créations d’emploi, sur la baisse du chômage… Mais cette crise est confrontée à un handicap qui s’appelle la hausse des prix : des matières premières, de l’énergie et même des denrées alimentaires. C’est un phénomène classique après une période de crise très forte. Il y a une reprise, la production de certaines denrées essentielles s’était arrêtée et il y a une reprise donc il y a une hausse de prix. »

Mesures exceptionnelles pour le carburant

Le carburant est également un énergie dont le prix flambe. Pour répondre à cette inflation, le gouvernement propose une « indemnité inflation ». D’un montant de 100€, elle sera versée à tous les français qui perçoivent moins de 2 000€ nets par différents biais. Les salariés percevront ce montant par le biais de l’employeur fin décembre 2021. Cette indemnité se destine également aux chômeurs en recherche active d’emploi, aux agriculteurs, aux retraités, aux employés de la fonction publique (janvier 2022). Les français n’auront aucune démarche à effectuer et recevront ce montant automatiquement, s’ils remplissent les conditions de ressource.

>> Comparer les fournisseurs d’électricité

Trouver le meilleur fournisseur d’électricité

Rédigé par Juline

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *